Forum lycée Lamsalla

Biennevenu chez Forum lycée lamsalla
 
toujour marocAccueilCalendrierRechercherFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Partagez | 
 

 la boite a merveille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
aynaus
Petit Admin
Petit Admin


Nombre de messages: 134
Age: 25
Localisation: casa blanca
Date d'inscription: 13/02/2007

MessageSujet: la boite a merveille   Sam 3 Mar - 9:46

hadi resume dyal kol chapitre f la boite a merveille msawbha 3la ydiya fiha tt les idées general
La boite à merveille


Les personnages principaux :

Sidi Mohamed (l’auteur), Lalla Zoubida (sa mère), fatma bziouiya et Rahma ses voisines, zineb la fille de Rahma, llala kanza (la chouafa), le père de l’auteur….

l'auteur:

ahmed essafrioui un ecrivain marocain ne le 1915

Chapitre 1 :

L’auteur s’énerve de chouaffa car elle ne le laisse pas dormir et le lendemain ne peut pas prend ses cours au msid.

L’auteur parle de comment jouent ses amis, mais lui va chez abd el llah (l’épicier) qui lui raconte une histoire d’un roi qui vivait dans un pays de fleurs, du lumière et de tous ce qu’ils beaux, le père de l’auteur lui parle de le paradis, c’est pour cela il veut grandir puis mourir et entrer au paradis.

L’auteur va avec sa mère au bain maure avec le seau des œufs durs et des oranges, quand t-il revint à sa maison il prit sa boite à merveille pour casse sa solitude.

La boite a merveille contient plusieurs chose chaque un sa langage, l’auteur parle aussi de msid (ses vetement, son déjeune…) Rahma dit a lalla zoubida (la pouilleuse) le chose qui t-elle touche bien.

Chapitre 2 :

Llala aicha visite llala zoubida, elle remarqua que l’auteur et très mince, elle conseil llala zoubida de visite sidi Boughaleb, la mère accepta l’idée et la pratiqua, l’auteur trouva des chose très jolis à sidi Boughaleb lui rappela de sa boite à merveille. L’auteur tomba malade, sa mère le ramena à la maison le lendemain son père dit a llala zoubida de le ne pas envoie au msid car il est fatigue, l’auteur observe deux moineaux et écoute leur parole.

Il est très heureux car il ne va pas aller au msid 2 jours et demi et il va vivre comme un prince.

Il parle de sa vie : comment il mange (ils sont plus riches que bziouiya et rahma...) son père ne revint a la maison que après la dernière prière il mange dans l’atelier avec son apprenti.

Chapitre 3 :

Les 2 jours passèrent très vite ,mais l’après midi de le vendredi passa très vite et fatigable pour l’auteur ,au retour a la maison il attends le retour de son père pour manger le dîner , à la chambre de bziouiya y a des lumière clair car il acheta une neuve lampe de pétrole ,le père joue avec son fils (l’auteur) qui lui disait ((je vais grandir quand j’étais une barbe noire)) ,après le dîner llala zoubida demanda a son marie d’achetais une lampe de pétrole car elle était mieux que la bougie ,l’auteur attends le réponse ;le père ne répondis pas ;l’auteur va se coucher et le lendemain quand t-il reviens pour le déjeuner il surpris avec la lampe de pétrole .

Rahma a perdu sa fille zineb, toutes les femmes pleuraient de son disparu et l’auteur aussi mais pas pour zineb il pleure car il est très faim .elles sont trouve zineb chez Lmqadma qui la recueillie bien, pour remercier le Dieu Rahma prépare un déjeuner pour les mendiant et les aveugle, Rahma assemblée ses voisine dans sa chambre et mangeaient toutes ensemble.

Chapitre 4 :

L’auteur décrit la maison de llala aicha quand t-il rend la visite avec sa maman, la mère de l’auteur commence a décrit son marie et ses voisines de la maison sans arrête, à sa tour llala aicha parle de sa vie avec ses voisines ,au temps ou les enfants entre pour prend l’auteur pour joue avec t-ils ,jouaient le rôle du personnage d’un mariage ,llala aicha et zoubida continrent leur dialogue sur les voisine de llala zoubida , le marie de llala aicha revint a sa maison llala aicha va pour le servi ,quand t-elle revint elle prend ma mère au coin de la chambre et commencèrent a chuchoter ,le mots (pacha) était pas bien explicable pour l’auteur ,llala aicha commence a pleurer et llala zoubida la consoler, le chose drôle pour l’auteur car sa mère est plus petite que llala aicha et la console ,l’auteur tomba dormir car il est très fatigue ,sa mer lui réveilla pour manger après le dîner ils revinrent à la maison et continua la dormir le vendredi son père acheta une neuve djellaba ,la mère raconta a ce dernier l’histoire de Moulay larbi avec abd el Kader ,l’auteur parle de abd el llah l’épicier et des ses histoires et sa technique pour les racontait.

Chapitre 5 :

L’auteur pris le conge de 15 jours a cause de Achoura, il reviens a sa maison, sa mère n’était pas la , il entre a la maison puis sa mère revient et commence a chuchote avec fatma Lbziouiya ,puis donna a l’auteur mangea et va pour continuait sa dialogue mais cette fois avec rahma ;quand t-elle termina et revint avec son fils ils entendirent des cris et des hurlement a cause la mourir de sidi Mohamed ben taher a cause de sa maladie ,l’auteur va avec sa mais pour pleurer sidi Mohamed ben taher ,il n y a aucune larme au yeux de l’auteur ,ses yeux sont sèches il commence a marquait ce que les pleureuse les désirent , l’auteur était très triste il ne veut pas mange il est peur de mourir ,sa mère lui offre une chaîne de cuivre, il a nettoya et prend son trésor pour le voyait le chat de zineb entra ,l’auteur la met la chaîne ,le chat coura avec sa chaîne ,l’auteur demanda le secours de touts ,fatma le console et lui dit que zineb va la ramenait quand t-il le chat revint chez t-elle.

Chapitre 6 :

Les élèves de msid commencèrent a nettoyer le msid et fait le lait chaux au murs ;l’auteur prend un balayette mais elle très forte que lui , le lendemain serait le chef d’une équipe que nettoyer le sol ,l’auteur travail bien faire monte le morale de son équipe ,l’auteur et tous content car sa mer lui déclara qu’il va sorti avec t-elle pour acheter des nouvel vêtements pour la fête de Achoura ,rahma demanda a la mère de l’auteur de questionne pour le pris d’un tissu (bouquet de sultan) ,la chouaffa donna d’argent pour t-elle acheta des coudées de satinette noire ;l’auteur d’écrit l’air de la Kissariya ,l’auteur acheta une chemise cotonnade bleu et un gilet cerise avec 2 réaux et demi ,rahma invita l’auteur et sa mère pour entrer chez t-elle il d’écria sa pauvre chambre ,il rentre a sa maison pour manger sa mère prépare la table (viande avec le navet)il est pas adorable pour l’auteur ,soudain ils écoutèrent quelqu’un qui chantait t sa vois s’éloigne (llala Khadija la femme de si athman) ,rahma commence a raconter un histoire amusante sur si athman au jotiya.

Chapitre 7 :

Les femmes achetaient des Bendirs et des tambours pour le jour de Achoura, le père de l’auteur lui offre une trempette,il joua avec t-elle mais il ne peut pas continuer car le fqih a besoin de lui au msid ,il alla au msid pour travailla et continua le nettoyage pour le jour de Achoura ,a la retour a la maison trouva sa mère triste car ne reste rien de pétrole pour allumer la lampe , le père prend l’auteur a la Kissariya et lui acheta tous ce qu’ils veut de jouets ,puis ils sont passes a sidi abd Rahman (le coiffeur) pour raser les cheveux ,l’auteur raconta les parole de le coiffeur avec Hamadi (le client) et avec son père ….

L’auteur rasa ses cheveux revint a sa maison prend la trempette et partis avec zineb et quelque autres enfant pour jouèrent avec les instrument de music , l’auteur douche et tomba pour dormir,le lendemain a bonne heure ses grands vêtement neuve avec une grande joyeuse ,il sorte avec son père pour aller au Msid , a la maison l’auteur prend son petit déjeuner ,son lui dit le programme de la journée llala aicha visita llala zoubida et commencèrent bavarder comme l’habitude ,l’auteur va se coucher et il ouvre sa boite à merveille pour l’aide

chapitre 8 :

l'auteur d'ecria les jours chaux apres achoura et d'ecria exactement le vouveau decor de le msid ,il fait un programme pour ses etudes ,son pere declara a llala zoubida qu'il va la ramener our achter des nouveaux bracelet d'or et d'argent ,l'auteur fait une comparaison des les bijoux avec les bracelets ,il sort avec ses parents ,l'auteu informa comment t-il est à la vue de sa mere,son pere,les voisine...,rahma et tres jalouse car la chanse de llala zoubida et mieux que sa chance au souk une grand bagarre s'alluma entre le pere et n courtier ,l'auteur et sa mere et les voisine commencent a pleurer eet revenirent a la maison en toute tristisse , la mere pleura selencieusement et l'auteur aussi ,le pere revint a la sombre maison et question pq ils n'allument pas les lampe et posa les 2 bracelet a côte de llala zoubida qu'ellle les refuse car ils sont de mauvais augure l'auteur a vu un cauchemar ,sa mere disait qu'il est malade a cause de les mauvais augure de le 2 bracelet ,le pere lui repond qu'il seulement fatigue ,la mere lui disait qu'il a un coeur de pierre et c'est pour dela qu'il ne sens rien de la maladie de son fils ,llala aicha visita llala zoubida et lui informa que son marie a un nouvel femme.

chapitre 9 :

l'auteur n'a rien mange depuis un jour ,sa mere et a cote de lui t n'allume pas les lampe pour ne le reveillle pas .

l'auteur reveille ; il est faim sa mere lui donne un bol de bouillon,les voisine question de comment il sidi mohamed , rahma conseil de lui donnais un verre de the chaux ,bziouiya conseil de tourner sa tete avec du citrin et de menthe ,le pere revint ; la mere posa la table pour le diner,personne ne parle,la mere va pour servi le the et le pere informa qu'il est perdu tt ses argent ,il faut sortir travailler ,il ne reste rien chet lui ,il va travaillet au l'environ du fes depuis un moi ,la mere va rester avec son fils ,elle va vendre les bracelet pour la nouriture .l'auteur fait une conversation ave sa mere et puis ; fatma entre avec un bol de tadeffi ,l'auteur ne le mange pas,rahmade sa fenetre question du la sante de sidi mohamed,l'autre et tombe autrefois malde par la fievre ,il reveille et il est tres faim ,il veut mange une aumlette juive sa mere lui compare avec une femme enciente ,la couaffa raconte une histoire d'une femme enciente qui son enfant arriva evc un morceau de fromage sur sa ventre ,l'auteur va sorti avec sa mere a zanqate qalqliyine chez llala aicha ,il decria le pauvre maison de llala aicha et sa mesire.

chapitre 10 :

l'auteur et sa mere et llala aicha allaient chez si al arafi (un fqih aveugle) ,ce dernier lia quelque verste du coran sur l'auteur et passa sa main sur le dos de l'auteur et lui dit "que Dieu benisse",la panier du chrif rapela l'auteur a sa boite a merveille ,le fqih connaiça le nom de l'auteur avec ses objets dans le panier , l'aveugle commance ses parole pour l'auteir puir pour llala aicha , la mere lanca sa main dans le panier ,enfin ils sortirent de la chambre ,l'auteur est peur car il ne va pas au msid et il vu le fqih dans la quartier,il decria commet il sont les jours de la semaine pour lui ,autemp ou l'auteur et sa mere preparent pour sortir quelqu'un vient de cherche la maison de maalam abd slam ,ce visiteur de la compaghe il ramenait kelk chose et kelk nouvel de maala abd slam ,le pere et tres bien ,il travaille bien ,il met ses argent a cote il envoye des oeuf de huile et du beur a sa maison,l'aiteur et sa mere sont tres heureux de ce bo message ,les trois piesse d'argent vennent dans un temp necissaire ,car la famille et besoin de l'argent ,toute le quartier savaient que la mere et l'auteur devenirent riche,llala aicha visite la mere et demanda a la derniere de la vesite le lendemain.

chapitre 11 :

l'auteur et sa mere vont a la maison de llala aicha ,les deux femmes commencerent a dealoguer comme l'habitude ,salama (une autre amie de llala aicha ) entra soudainement a la maison , salama est tres bizard a la vue de l'auteur ,salama informa qu'elle etait intermidiaire de la mariage de sidi larbi et la fille du coiffeur ,cette derniere se maire tjr avec moulay larbi seulement pour l'argent , elle etait une fille stupide et jalouse il ne veut que de largent ,ce mariage ets que de malheur ,llala aicha tjr reste le femme fidele ,salama reaconte aussi l'histoire de le foulard qui moulay larbi lapporti pour la fille ......,le pariage de moulay larbi est le sujet pricipal pour le femme ,tt les femmes en meme temps de le meme sujet ,l'auteur decria le voix de salama (comme un homme) ,il lacha le verre du the et ne trouva aucune excuse pour le dire.

chapitre 12 :

l'auteur parle un peu de lu nom des femme dans les chansons,allal ya3qoubi (un garçon de 10 ans) est aussi dans le msid vient pour prend du nouvel sur sidi mohamed,ce dernier cheche une matela et se cacha car il est peur que l'enfant le vvue et va chez le fqih il lui dit qu'il est pas malade , la petite zineb viznt avec un bon nouvel (lamalam abd slam revient du voyage),le pere revient vraiment a la maison ,il commance a jouer avec l'auteur ,l'auteur racote tt a son pere , driss lawad vient pour felisite la revenir de maalam abd slam et lui informe le divorce entre moulay larbi et la fille du coiffeur devant le notaire ,enfin l'auteur sens sa solitude et il prend sa boite a merveille pour la casse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.laklaick.-zan.skyblog.com
Prefetch
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages: 91
Date d'inscription: 02/03/2007

MessageSujet: Re: la boite a merveille   Dim 4 Mar - 6:28

bounce ci trés bien MR aynaus . bonne contunation mon ami .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
Admin


Nombre de messages: 215
Date d'inscription: 04/02/2007

MessageSujet: Re: la boite a merveille   Lun 5 Mar - 12:21

Bravoooo MR aynaus ci trés gentil a ta part .( alleer isaam ; joli le3ba)Basketball
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alemohanade.jeun.fr
aynaus
Petit Admin
Petit Admin


Nombre de messages: 134
Age: 25
Localisation: casa blanca
Date d'inscription: 13/02/2007

MessageSujet: haniya   Lun 5 Mar - 12:54

Embarassed haniya ghir 9raw lina o naj7o hadak howa rba7 tsanaw 7ta na9ra chi haja kjra o ndir resume
o samhi lia ila kano choi faute dyal orthographe hadakchi 3la 9ad l 7al:lol!:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.laklaick.-zan.skyblog.com
Admin
Admin
Admin


Nombre de messages: 215
Date d'inscription: 04/02/2007

MessageSujet: Re: la boite a merveille   Sam 10 Mar - 8:22

La Boîte à Merveilles (Étude panoramique). Par Serhani Mounir

Dans son roman intitulé la boîte à merveilles, Ahmed Sefrioui nous plonge profondément dans l'univers d'un petit enfant lié "intimement" à une boîte secrète capable de le transporter au-delà de la réalité. Le roman fait s'immerger le lecteur dans la réalité d'une ville accueillante et pour le petit enfant et pour sa mère Zoubida, particulièrement après le départ du père, l'ex-tisserand de haïks.
Sidi Med, enfant de six, s'infiltre sans cesse dans le monde des femmes perpétuellement oisives et imprégnées par le quotidien dispute, commérages, papotage etc.
Le roman est "peuplé" grâce aux récits des deux personnages féminins étant donné leur prolixité sans bride.

Le noeud de l'histoire:
La faillite du père du narrateur, Abdesslam qui a perdu son capital dans le souk.
Le "happy-end ":
- Le thème du retour est crucial dans la boîte à merveilles :
1- Le retour du père déclenche de nouveau la joie et le bonheur de la famille
du narrateur.
2- Le retour de Moulay Larbi: Lalla Aîcha reprendre du coup sa vie conjugale
Heureuse.
3- Le retour de l'enfant: Sidi Med réouvre sa boite à merveilles.
L'ethnographie:
A.Sefrioui se livre à décrire minutieusement des lieux à vocation, à la fois religieux et culturelle. Le sanctuaire,) titre d'exemple, ainsi que des personnages tels que sidi El Arofi, Chouafa etc. Parallèlement, les remets non traduits du dialecte renforce ce souci ethnographique flagrant.

Le regard de l'enfant:
Étant donné qu'il est enfant, le narrateur à le droit de s'insinuer dans des zones bel et bien intimes et sans aucun doute infranchissable: prenons à titre d'illustration "le bain maure". Effectivement, la scène du bain maure fait de l'enfant un espion qui guette le monde féminin en franchissant toutes les frontières (description des corps des femmes: mamelles pendantes, cuisse humides, ventre ballonnés, fesses grises…etc.

Le pacte autobiographique:
Tel tout écrivain autobiographique, A.Sefrioui, quant à lui, promet le lecteur de lui communiquer un récit rétrospectif sincère et véridique:
« J'avais peut-être six ans, ma mémoire était une cire fraîche et les moindres événements s'y gravaient en images ineffaçable. Il me reste cet album pour égayer ma solitude, pour me prouver à moi-même que je ne suis pas encore mort.».p.6
1- Âge propice de la mémorisation.
2- Autobiographie sincère.
3- Pérennité aspirée.
Le récit d'Ahmed Sefrioui est marqué surtout par des interventions ironiques
(l'ironie: faire comprendre le contraire de ce qu'on veut dire):
Il ironise sur Zineb qui s'intéresse à l'état maladif noir…
Il ironise sur l'altitude de L.Aîcha (la chanson…).
Le sanctuaire: un saint qui préfère intensément les chats!
Le système des personnages:
sidi Mohamed: le petit de six ans (le narrateur).
Lalla zoubida: la mère du narrateur.
Lalla aicha: l'amie de Zoubida.
Maâlam abdesslam: la père de Sidi Mohamed.Tisserand.
Lalla Kenza: la voyante.
Rahma: voisine (la mère de Zineb fille que sidi Mohamed déteste). / et femme de Driss Aouad.
Fatma Bziouya: apprenti de Mr. Abdesslam.
My laarbi: mari de Lalla.Aîcha( remariage avec la fille du coiffeur).
Abdellah l'épicier: le conteur (" Homère" du petit Sidi Mohamed).
Sidi El Arofi: le voyant aveugle qui va rassurer L.Zoubida et son amie L.Aîcha.
Abderrahmane:le coiffeur.
Salama: La marieuse qui va unir My.Larbi et sa 2ème épouse.
Zhor: la voisine de L. Aîcha qui lui a communiqué la vie que mène My.Larbi auprès de sa seconde épouse.
Hammoussa: le collègue de Sidi Mohamed.
La structure de l'œuvre: 12 chapitre.
v Chapitre1:
- La solitude de l'enfant.
- Les habitants de Dar Chouafa.
- Les cérémonies de la voyante.
-La dispute: Zoubida et Rahma.
v Chapitre 2:
- Le Msid: un espace étouffant.
- La visite du sanctuaire: L.Aicha / L.Zoubida.
- (Le mausolée): Ali Boughaleb.

v Chapitre 3:
- Le fqih du Msid: une misère ridicule.
- La disparition de Zineb __ son retour était l'occasion
d'organiser une cérémonie.
v Chapitre 4:
- La visite de Lalla Aîcha: Zoubida et Aîchase livrent à leur
commérage et Sidi part à aux jeux avec les enfants.
- My escrocé par Abdelkader. (Déboires).

v Chapitre 5:
- La faillite de My Larbi (L.Aicha vend ses bijoux).
- La mort du coiffeur Sidi Mohamed Ben Taher.
v Chapitre 6:
- Le nettoyage du Msid fait par les enfants: rixe enfantine.
- L'achat des nouveaux vêtements à l'occasion de Achoura.
v Chapitre 7:
-Les festivités de l'Achoura: Sidi Mohamed part au Msid pour festoyer
l'occasion.
v Chapitre 8:
- Le combat entre le père du narrateur avec le dellal rusé. (Le jour où il
emmène Zoubida pour lui acheter des bracelets).
- Le remariage de My Larbi.
v Chapitre 9:
- Ruiné, après avoir perdu son capital, Abdesslam laisse sa famille pour
aller travailler aux tau bourgs de Fès: afin de rétablir son atelier.
- La visite de Lalla Aicha:
Changement de celle-ci.
Décision d'aller consulter le voyant Sidi El Arofi.
v Chapitre 10:
- La visite de Sidi El Arofi: La voyant aveugle a pu remédier aux
commentaires féminins.
- Le père, absent, parvient à ravir sa petite famille délaissée par l'envoi
d'une somme d'argent.

v Chapitre 11:
- Le martyre dont souffre My Larbi auprès de sa nouvelle épouse.
- Salma, la marieuse, avoue sa responsabilité.
v Chapitre 12:
- L'abstinence du petit Sidi Mohamed aller au Msid.
- Le retour: - du père (joie de la fille).
- de My.Larbi (tranquillité d'âme de Lalla Aicha).
- La réouverture de la boite merveilleuse par le petit enfant, qui s'insinue
de nouveau dans son petit monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alemohanade.jeun.fr
 

la boite a merveille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum lycée Lamsalla ::  :: -